Les objets connectés devront être cybersécurisés

La directive européenne RED régulant le marquage CE et donc la mise sur le marché des équipements radioélectrique dans l’union européenne est en cours d’évolution. Jusqu’à présent, la directive RED exige aux fabricants d’équipements de passer des tests normatifs sur la sécurité électrique, la compatibilité électromagnétique et le niveau d’émission radio des équipements. Seule la réussite au passage de ces tests normatifs permet aux fabricants d’apposer le logo CE sur leur équipement.

Outre ces tests normatifs, il sera prochainement exigé de valider le niveau de cybersécurité de l’équipement. Ces tests se baseront sur trois piliers principaux :

  • Eviter que le produit puisse être utilisé pour perturber les réseaux télécoms.
  • Préserver la vie privée des consommateurs en sécurisant leurs données.
  • Limiter les risque de fraude monétaire via une authentification forte.

Tous les équipements mis sur le marché à partir de août 2024 devront être conforme aux nouvelles normes harmonisées.

Une contrainte supplémentaire pour les fabricants d’équipements, mais une sécurité accru pour les consommateurs et les infrastructures.

Uwinloc geolocalise vos produits en intérieur et extérieur

Pépite toulousaine la start-up Uwinloc issu de l’incubateur d’Airbus continue son évolution en proposant désormais un système de géolocalisation embarqué qui a été développé avec et pour Eramet, Michelin et Collins aérospace.

Cette solution très innovante permet de géolocaliser des équipements ou des palettes en intérieur en 3 dimension ainsi qu’en extérieur. Le système combine pour cela plusieurs technologies.

  • La géolocalisation 3D en intérieur se fait grâce à un boitier embarqué dans l’engin de manutention (chariot). Ces derniers peuvent lire très précisément la position de tags fixes positionnés dans des racks et des tags fixés sur des palettes. En combinant ces informations la position de la palette dans le rack est déterminé très précisément et inscrit dans la base de donnée.
  • La géolocalisation en extérieur quant à elle se base sur les données GPS de la solution.

Le gros plus de cette solution est que les tags utilisent une technologie de récupération d’énergie radio développé par Uwinloc. Cette solution récupérant 2 fois plus d’énergie que les autres technologies actuellement sur le marché a été combiné à une technologie d’émission radio également maison qui consomme 7x moins que des technologies sur étagères. Cette combinaison de savoir faire de la société toulousaine permet d’avoir des tags très précis fonctionnant sans pile ce qui représente un gain énorme dans la maintenance.

Avec cette localisation automatique l’erreur humaine n’est de ce fait plus possible et les utilisateurs arrivent à trouver bien plus rapidement qu’avant les équipements et produits. En outre, seule les engins de manutention doivent être équipés d’un boitier permettant de suivre cette géolocalisation ce qui évite de gros investissements d’équipement d’un bâtiment.

J’ai été très impressionné par leur solution.

Protéger les réseaux électriques

Les finlandais sont habitués aux climats rudes, en particulier au milieu de l’hiver et cela peut avoir un impact énorme sur l’alimentation électrique du pays. C’est dans cet environnement que l’opérateur de réseau LoRaWAN Digita et le développeur de solution IoT Digital Matter ont trouvé très opportun de s’associer pour offrir une solution connectée permettant de prévenir la rupture des câbles haute tension au gestionnaire du réseau.

Quand il s’agit de l’alimentation électrique d’un pays, l’adage « il vaut mieux prévenir que guérir » prend en effet tout son sens.

La solution des deux compagnies consiste en un petit boitier avec une autonomie de 10 ans se plaçant directement sur les lignes électriques. Ce dernier mesure l’orientation du câble (variant avec son poids) ainsi que la température ambiante. En cumulant ces deux informations, les partenaires peuvent alerter l’opérateur afin qu’il priorise le dégivrage des câbles sur la partie du réseau la plus à risque. Cette surveillance se faisait jusqu’à présent via des hélicoptères dans les zones peu accessibles.

Cet exemple nous montre bien qu’avec des technologies existantes, il est possible de trouver des solutions innovantes répondant à un besoin important d’un marché.

Ternwaves va scaler les réseaux IoT

La start-up toulousaine Ternwaves a été mis en avant pour avoir gagné il y a quelques semaines le prix » 10.000 startups pour changer le monde » 2022, organisé par La Tribune, dans la catégorie Data & IA.

Sa technologie de modulation de fréquence permet de limiter grandement les collisions entre les trames radios envoyés par les objets connectés et donc de permettre à un bien plus grand nombre d’objets de communiquer simultanément que les protocoles radios actuellement leader du marché.

La start-up prévoit que si les technologies actuellement utilisés dans l’IoT n’évoluent pas, la multiplication des équipements connectés prévues dans toutes les analyses de ce marché conduirait à un écroulement des réseaux. Ternwaves indique que sa technologie peut s’adapter aux protocoles actuels et augmenter considérablement le nombre d’objets connectés et leur portée. Des tests sont même en cours pour montrer l’efficacité de leur technologie pour les communication spatiales.

Oghji – Tableau électrique connecté

Oghji s’est donné comme objectif de dépoussiérer notre bon vieux tableau électrique pour en faire un objet intelligent qu’on ne souhaite plus cacher. Disposant d’un grand écran permettant la configuration du système mais surtout indiquant l’état des différentes sorties d’alimentation du tableau et le niveau de consommation de chacun, Oghji est un mix entre une box domotique gérant l’intégralité des alimentations électrique du logement, de prises connectées et d’un tableau électrique.

Le crédo d’Oghji est de permettre à l’utilisateurs de substantielles économies d’énergie. Le premier levier est la visualisation des consommations électriques qui permet à l’occupant de comprendre où passe son argent. Le second levier correspond aux fonctionnalités de présence/absence, modulation jour/nuit, … qui permet de couper facilement tous les appareils non nécessaires en cas d’absence ou baisser sa conso en fonction du niveau tarifaire. Finalement des alertes sur le téléphone préviennent l’occupant de consommations anormales avec une coupure possible des prises électriques à distance.

Je suis intéressé de voir l’engouement pour ce produit disruptif pensé pour le smart-grid qui rentre sur un marché tenu par de grands fabricants.

Le Réseau LoRa de Helium

Helium est une start-up américaine qui a l’ambition de créer un réseau de hotspots LoRaWAN à travers le globle. Son business modèle, vendre des hotspots LoRaWAN aux particuliers et pour les motiver à investir dans cette passerelle et à partager la connexion, d’utiliser les capacités de leur routeur pour miner des crytomonnaies. Les autres utilisateurs de ce réseau n’ont quant à eux rien à débourser contrairement aux réseaux Sigfox ou au réseau Lora de Orange ou Objenious en France (ce dernier étant sur le point d’arrêter ce service). En ce début d’année, plus de 550 000 hotspots ont été installés autours du globe, les villes les plus équipées étant Los Angeles et Londres.

Avec un réseau LoRa désormais plus étendus que plusieurs opérateurs cellulaires et une portée de 500m, le réseau LoRa de Helium permet un tracking d’objets comme par exemple des palettes et ce sans coût de communication. Ce serait une très bonne nouvelle de voir ce réseau libre continuer à grossir et offrir une alternative aux abonnements d’opérateurs.

La RGPD Evolue

Après avoir très bien encadré l’utilisation de données personnelles de ses citoyens via le RGPD, l’union européenne travaille désormais pour encadrer l’utilisation des données non personnelles. Un projet de loi déposé fin février ajoutera de nouvelles règles à cette réglementation générale. Chaque utilisateur (individu ou organisation) doit avoir accès aux données qu’il a contribué à générer. Il pourra les utiliser et même les partager gratuitement avec un tiers. Ce partage pouvant s’accompagner de règles de confidentialités entre l’utilisateur et le tiers utilisateur des données. C’est très bien de voir que les instances législatives continuent d’accompagner les évolutions technologiques car l’utilisation et le partage des données est en plein essors ces dernières années.

Kone digitalise les copropriétés

Moins connu que son frère la domotique, l’immotique est l’application de l’IoT dans les équipements communs des immeubles. Ce marché est en augmentation et en particulier poussé par les syndics de copropriété qui peuvent grâce à l’immotique apporter de nouveaux services et une maintenance plus réactive aux occupants des immeubles. Kone propose une gamme de solution de connectivité complète. Commençons par les ascenseurs qui sont de plus en plus munis de nombreux capteurs et connectés. Outre une meilleure réactivité des équipes de maintenance, des algorithmes d’intelligence artificielle permettent désormais de prédire les pannes avant qu’elles n’arrivent et donc éviter les désagrément qui leur sont liés. L’accès aux immeubles peut être également grandement amélioré avec des sonnettes collectives connectés qui reprennent les codes des produits destinées aux maisons individuelles poussés par les géants du numériques. Il est désormais possible de voir sur son smartphone qui sonne à la porte d’entrée commune et ouvrir l’accès à distance. Le déverrouillage automatique de la porte d’entrée de l’immeuble lorsqu’on est à proximité fait également partie des solutions prônées par le géant finlandais

Tracking de conteneurs

La logistique est un grand marché pour l’IoT avec l’envie toujours plus précise de tracking et de sécurité pour les marchandises transitant autours de la planète. Contrairement au suivi régulier de l’être humain que nous vivons depuis l’avènement des smartphones, le suivi des conteneurs reste très basique qui n’est plus en phase avec les attentes actuelles des clients.

En ce début février a été annoncé le rachat de la start-up Next4 par Traxens. Ces deux spécialistes du suivi des contenneurs ont une offre complémentaire avec des trackers fixe ou amovibles.

Le tracker fixe proposé par Traxens est à apposer dans un container et permet de suivre la localisation, mais également l’ouverture de porte, la température et l’humidité du conteneur.

Le capteur de Next4 quant à lui s’appose sur la porte du conteneur au moment de sa fermeture et détecte également l’ouverture de porte et transmet en temps réel la localisation sur une plateforme dédiée. Un conteneur n’est en effet pas censé être ouvert entre son départ et son arrivé (mis à part contrôle douanier). L’information d’ouverture des conteneurs peut grâce aux capteurs être envoyée directement aux responsables de la chaines logistiques afin de prendre très rapidement des actions.

Artifeel – Sécurité grâce à l’IA

Artifeel, start-up créée il y a un an a décidé de disrupter le monde de la sécurité de son domicile grâce à l’intelligence artificielle. Contrairement aux grands acteurs du domaine, Artifeel a développé un équipement unique à fixer sur sa porte d’entrée qui va remplir l’ensemble des fonctionnalités de sécurité dispersés jusqu’à présent dans plusieurs produits : détecteur d’ouverture de porte, détection d’intrusion, alarme, boitier d’activation et de désactivation de l’alarme, …

Nous retrouvons bien la tendance de regroupement de nombreuses fonctionnalités dans un produit unique pour simplifier l’installation, le coût ainsi que la maintenance. L’IA permet en outre d’apporter des fonctionnalités nouvelles comme indiquer que les clés sont restés sur la serrure et la détection automatique de présence / absence des occupants en les différenciant automatiquement. Le produit actuel est bien adapté pour des appartements ou des locaux ayant une entrée unique (abris de jardins, mobile home, bateaux, … La start-up travaille sur une version pour les maisons qui devrait être mis sur le marché en 2023

Communicant en 4G, alimenté sur piles et avec un abonnement inclus pendant deux ans lors de l’achat du produit, cette nouvelle solution est à suivre !