Artifeel – Sécurité grâce à l’IA

Artifeel, start-up créée il y a un an a décidé de disrupter le monde de la sécurité de son domicile grâce à l’intelligence artificielle. Contrairement aux grands acteurs du domaine, Artifeel a développé un équipement unique à fixer sur sa porte d’entrée qui va remplir l’ensemble des fonctionnalités de sécurité dispersés jusqu’à présent dans plusieurs produits : détecteur d’ouverture de porte, détection d’intrusion, alarme, boitier d’activation et de désactivation de l’alarme, …

Nous retrouvons bien la tendance de regroupement de nombreuses fonctionnalités dans un produit unique pour simplifier l’installation, le coût ainsi que la maintenance. L’IA permet en outre d’apporter des fonctionnalités nouvelles comme indiquer que les clés sont restés sur la serrure et la détection automatique de présence / absence des occupants en les différenciant automatiquement. Le produit actuel est bien adapté pour des appartements ou des locaux ayant une entrée unique (abris de jardins, mobile home, bateaux, … La start-up travaille sur une version pour les maisons qui devrait être mis sur le marché en 2023

Communicant en 4G, alimenté sur piles et avec un abonnement inclus pendant deux ans lors de l’achat du produit, cette nouvelle solution est à suivre !

Publicité

Sécurité par Eseye et Armis

Eseye et Armis ont lancé un nouveau partenariat combinant interopérabilité internationale et sécurité. Eseye est spécialiste de la gestion d’itinérances des communications cellulaires entre plus de 700 opérateurs. Armis quant à lui dispose d’un outil en ligne permettant de détecter les utilisations anormales des communications cellulaires et prévenir ainsi des attaques résultant par exemple d’utilisation non souhaitée des données envoyées par les équipements. Un partenariat qui a du sens dans la nécessité toujours plus importante des clients pour sécuriser les données tout en ayant une gestion simple de leurs produits et services à l’internationale.

Eseye a également publié ce mois-ci son deuxième rapport sur l’avenir de l’IoT. Ce rapport met en avant l’importance de prendre en compte la sécurité au début du développement de solutions IoT ainsi que la robustesse de la connexion. L’amélioration de la combinaison des solutions IoT diverses fait également parti des sujets en vogue tout comme la 5G.

Porte connectée par Masonite

Le fabriquant de portes américain Masonite a lancé sa porte connectée. Plutôt que de développer toutes les briques technologiques, il ont fait le pari de s’associer à Google et Yale pour intégrer leurs produits respectifs dans la nouvelle portes qu’ils ont conçus. En plus de la caméra Ring de Google et de la sonnette Yale, Masonite a ajouté sa propre plus value avec une alimentation, une batterie de secours, des capteurs de mouvement, des capteurs d’ouverture de porte et un éclairage LED. Toutes les fonctionnalités liés à la porte d’entrée sont ainsi combinés en un seul produit. L’ensemble des éléments sont connectés avec un hub à l’intérieur du domicile et une application permet d’intégrer l’ensemble des fonctionnalités.

Un bel exemple de capitalisation de savoir-faire pour répondre avec un produit et une app unique à l’ensemble des fonctionnalités pour gérer l’accès à sa maison.

Révolution du sans fil sans piles

Le CES 2022 fait également la part belle aux produits sans piles et sans alimentations qui récupèrent l’énergie de leur environnement via différents moyens.

Les entreprise Archos et Ossia ont annoncés la future génération de recharge. Après la recharge par cable puis la recharge par induction, voici la recharge par RF sans contact et même sans visibilité directe. Le chargeur envoi pour cela une onde radio fréquence dans une direction ciblée qui est celle du produit à alimenter ce qui permet d’apporter suffisament de puissance pour la recharge contrairement à des ondes radios multidirectionnels. Des protections sont bien entendus mises en place pour que ces ondes ne soit pas en direction d’être humains ou animaux. 4 produits issus de ce partenariats ont été annoncés dont une caméra d’intérieure, une sation de température et qualité d’air, une smart watch et un tracker pour animaux.

Samsung a de son coté développé une télécommande qui récupère l’énergie soit par les ondes du WiFi, soit via un panneau solaire intégré à l’arrière.

La société française Baracoda a quant à elle présenté au CES un thermomètre se rechargeant en le secouant. Plusieurs exemples qui montrent que les technologies de récupération d’énergie vont bientôt se démocratiser.

L’IoT sur les chantiers

Limiter les accidents sur les chantiers de construction est une des contrainte les plus importante sur les chantiers de construction. Les équipements de protection individuels (EPI) comme les casques et les chaussures de chantier font partis des protections de base des travailleurs et c’est en particulier sur ces objets que des entreprises ont décidé d’apporter de la valeur ajoutée.

La société HHS a développé un casque récompensé au CES d’un Award. En effet ce dernier est équipé de capteurs biométriques permettant de vérifier dans un premier temps le port du casque, mais également d’alerter sur des situations à risque dans lequel pourrait se trouver le travailleur via l’analyse les données récoltées.

Dati Traxxs a de son coté lié des partenariats avec des fabricants de chaussures de sécurité pour y intégrer ses semelles connectées autonomes (fonctionnant sans smartphone) envoyant des alertes en cas de mouvement anormal résultant par exemple d’une chute. Il est également important de visualiser le résultat d’un bâtiment alors qu’il est encore en construction. C’est dans ce cadre que de nombreuses entreprises ont présenté cette année des lunettes intégrant des écrans pour offrir un service de réalité augmentée comme Lenovo, Vuxis ou Epson.

Hub Smartthings / Smartthings et Tuya compatibles Matter

Samsung compte capitaliser sur son large catalogue de produits grand publics pour intégrer son hub domotique au sein des foyers. En effet, il a été annoncé au CES 2022 que plusieurs réfrigérateurs, téléviseurs ou écrans de la marque seront équipés du hub Smartthings ce qui permettra d’avoir un gestionnaire domotique sans box supplémentaire

Pour rappel, le Hub Smartthings utilise les protocoles WiFi, Zigbee et ZWave et vient d’annoncer sa compatibilité avec le protocole Matter dont je vous avez déjà parlé à plusieurs reprises. Le fournisseur d’environnement connecté Tuya a également communiqué que les produits intégrant leur technologie seront également compatible Matter. Cette addition des produits Tuya à Matter donne un grand boost à ce protocol unifié vu la part de marché très importante des produits équipés de l’écosystème Tuya sur le marché

SEB S’associe avec MICROEJ

La mise rapide de nouveaux produits innovants sur le marché ainsi que leur constante évolution une fois achetés font désormais parti des attentes des consommateurs entourés de toujours plus de produits électroniques connectés.

Le groupe SEB, leader mondial du petit équipement domestique, intègre de plus en plus d’électronique dans ses produits et fait donc face également à cette demande.

MicroEJ, créé à Nantes et très présent à l’international, est un fournisseur d’une platerforme de développement IoT déjà utilisé par Landis+Gyrk, NKE, Atlantic, DeltaDore, … qui permet de simplifier le développement logiciel pour les produits connectés à l’instar de ce qui est fait sur les smartphones et les PCs. En étant compatible avec plusieurs microcontrôleurs, cette solution multi langage permet de décoréler le hardware du software et d’accélérer les développements.

Le partenariat entre ce grand groupe et cette pépite française débuté avec les robots cuiseurs fait totalement sens et je leur souhaite une belle réussite.

Nouveau capteur Lacroix Sofrel

Le suivi de consommation des bâtiments est un des enjeux majeurs de la transition écologique. En ayant des données, il sera plus facile de trouver les leviers pour agir sur les surconsommations d’énergie et les causes de pertes énergétiques.

Lacroix a compris qu’il était bien placé pour proposer une offre avec d’un côté son pilier Lacroix Sofrel qui est déjà un partenaire reconnu pour le comptage énergétique et de l’autre son pilier de bureau d’étude et de fabrication électronique. Leur deux nouveaux capteurs, intérieur et extérieur communiquent à distance sur le réseau LoRa et sont configurables en local via un smartphone en utilisant une connexion Bluetooth. Lacroix Sofrel propose également une plateforme sécurisée permettant de gérer les échanges de clés sécurisées LoRaWAN. Une brique de plus dans l’offre de comptage énergétique de Lacroix.

IOT Satellitaire

Les solutions de connections satellitaires pour les objets connectés augmentent en visibilité ces derniers mois.

Les offres de ces nouveaux opérateurs s’adressent à l’heure actuelle principalement aux entreprises de logistique longue distance ou encore aux fabricants de matériel installés dans des zones mal couvertes par des réseaux cellulaires. On pense en particulier aux éoliènes offshore, à certaines zones agricoles et minières ou à du matériel scientifiques disséminés autours de la planette.

Les opérateurs majeurs actuellement sont l’américain Omnispace, le français Kineis et Sateliot partenaire avec Thales, … Le but pour chacune de ces entreprises est de mettre sur orbite au minimum d’une vingtaine de nano satelites afin de fournir une couverture sur toute la plage horaire sur l’ensemble du globe. Bien que la technologie (temps de lattence, débit, …) est encore moindisante comparé aux offres de réseaux cellulaires dans les zones bien couvertes, la connexion par satellite va probablement prendre son envol dans les prochaines années car il s’agit de la technologie la plus à même de couvrir l’ensemble du globe, ce qui sera indispensable pour certaines applications.

Sécurité routière avec Car-Lite et Sigfox

L’entreprise espagnole Car-Lite et l’opérateur Sigfox ont travaillé ensemble pour créer une balise lumineuse connectée au réseau 0G de Sigfox. Une fois activée, elle emet un signal lumineux pour prévenir les autres usagers de la route d’un danger et envoit automatiquement un message aux autorités de sécurité compétentes dans le pays. Cela permet de signaler l’accident de manière plus visible et moins risqué qu’un triangle de signalisation car pas besoin de sortir de la voiture. En outre toutes les coordonnées GPS de la balise sont envoyées automatiquement pour avoir une prise en charge la plus rapide possible.

La faible quantité de données à envoyer et la bonne couverture Sigfox grâce à sa technologie bas débit donne tout son sens à  ce partenariat.